Montres Seiko

Seiko

L’histoire de SEIKO commence en 1881 quand un jeune entrepreneur de 22 ans, Kintaro Hattori ouvre son atelier de réparation d’horloges à Tokyo. Il était déterminé à devenir le pionnier de l’industrie horlogère et mettait un point d’honneur à ce que « SEIKO ait toujours un pas d’avance sur les autres ». 11 années plus tard, en 1892, il fonde la manufacture « Seikosha » et fabrique sa première horloge et en 1895, sa première montre. SEIKO n’a jamais cédé sa place de leader dans l’innovation technologique, le vrai secret de son succès.

Forte de cette belle expertise, SEIKO a su créer des synergies entre les différentes technologies qui ont abouti à de grandes innovations. SEIKO est actuellement une véritable « manufacture » fabriquant ses propres composants, du circuit intégré au ressort spiral, et c’est l’unique manufacture maîtrisant quatre technologies horlogères : mécanique, quartz, Kinetic et Spring Drive. Aujourd ‘hui, après 132 années d’innovations, la manufacture horlogère reste fidèle à l’engagement de son fondateur : la quête de la perfection.

La synergie fonde l'engagement d'excellence de SEIKO.
56 ans après la réalisation de sa première montre-bracelet mécanique, SEIKO invente la montre à quartz. L'alliance de la tradition et de l'électronique ouvre alors de nouvelles voies. L'ère du quartz est à peine née que les ingénieurs rêvent déjà à l'étape suivante : la montre Kinetic. 19 ans plus tard, ce rêve devient réalité. KINETIC est la première montre au monde à produire sa propre électricité. Un rotor actionné par le mouvement du poignet va alimenter le mouvement à quartz.
L'esprit novateur de SEIKO pense alors à la concrétisation d'un autre rêve : une montre à ressort dotée du plus haut niveau de précision. Le quartz avait donné naissance à Kinetic, il suscitera la création de Spring Drive.
Aujourd'hui, SEIKO s'adonne à de nouvelles aventures horlogères et s'appuiera encore sur la synergie des quatre principales technologies pour les prochaines découvertes révolutionnaires.